Conférence Intégrale Européenne 2018

de Niklaus Bayer, IP Saint-Gall

IEC 2018_q“Les alliés de l’évolution“
Du 22 au 27 mai dernier, j’ai pris part à la 3ème Conférence Intégrale Européenne en Hongrie, accompagné d’une vingtaine d’autres personnes venues de Suisse. Plus de 600 adeptes de la philosophie intégrale et originaires de 48 pays se sont réunis pendant six jours à Siofok, au bord du magnifique lac Balaton. Cette rencontre a permis d’échanger sur l’approche intégrale dans différents domaines, d’apprendre et de fêter. Des conférenciers de renom et une foule de présentations et d’ateliers ont mis en évidence l’éventail de possibilités de recherches et d’actions intégrales dans des branches telles que l’économie, l’éducation, la psychologie, la spiritualité, le développement organisationnel, la gestion, le féminisme, les nouvelles technologies, l’art et les changements sociaux.

Trois ateliers ont aussi abordé la politique intégrale. Le Bolivien Raul Aramayo a présenté son travail pour la paix, qu’il réalise avec le modèle AQAL de Wilber dans 26 communautés de Colombie. La Hongroise Magdalena Smieszek, qui enseigne désormais à Jérusalem-Est, a expliqué l’évolution des droits de l’homme en parallèle à l’évolution de la conscience humaine.

Ma présentation avait pour titre « La politique intégrale est-elle déjà possible en 2018 ? » et comportait une comparaison des douze années de PI Suisse avec « the alternative », une organisation du Danemark et d’Angleterre (https://www.thealternative.org.uk/). Je voulais inciter les personnes à développer des approches pour leur pays. Les 22 participants d’Allemagne, d’Autriche, de France, du Danemark, d’Ukraine et des États-Unis ont réussi à rassembler une multitude d’idées. Ci-dessous, un résumé sous forme de mots-clés.

Fait intéressant à noter : Sur le plan international, PI Suisse est vue comme une expérience politique importante et comme la seule organisation qui déclare de façon explicite sa vision intégrale. Nous avons entendu des mots profonds et encourageants de la part de milieux très divers. Certains ont aussi exprimé leur admiration et nous ont donné des indications concrètes afin de créer un réseau international, par exemple avec « integral City » ou « the alternative ».

Le moment fort de la conférence reste pour moi la discussion de quatre heures consacrée au thème « La paix pour l’Europe ». Près de 300 participants ont intensément et attentivement développé un processus qui a apporté de nouvelles perspectives et culminé avec une attention commune, empathique, pour l’Afrique exploitée.

Ravi, je suis revenu de Siofok plein d’entrain et riche de nouvelles rencontres.

Résultat du travail de groupe sur la politique intégrale
Que pourriez-vous mettre en œuvre dans votre pays pour une politique intégrale ?

Empathie : de l’empathie pour toutes les personnes qui ont peur; apporter une conscience locale en politique; renforcer l’égalité entre hommes et femmes au niveau du ressenti émotionnel.

Intelligence du cœur : nous avons besoin d’une politique qui vienne du cœur; surmonter avec le cœur la séparation et l’opposition.

Résolution des conflits : lors de conflits, évoquer les thèmes qui nous tiennent à cœur, parler des valeurs et des émotions, non pas des avis; pour les sujets conflictuels, entamer un processus de discussion en groupe; Open changing formats : des formats ouverts et des méthodes pour le changement

Vision intégrale : soutien ou mise en œuvre des initiatives des partis bleus, oranges et verts (mems spirale dynamique); présentations et idées avec AQAL (“all quadrants, all levels, all lines, all states, all types” selon Ken Wilber); se focaliser sur un seul thème pour être vu; le Danemark semble être dans le mem vert, l’étape suivante dans la société est verte; choisir un thème vert ayant un avenir; la Suède a une initiative similaire à « the alternative » davantage de valeurs intégrales sont en train d’arriver.

Idéologie : aucun programme ne doit alimenter les idéologies et les renforcements ou durcissements; présenter les valeurs de manière plus flexible et leur donner un contenu.

Etats-Unis et perte de démocratie : aux Etats-Unis, ce sont les gros sous qui déterminent la politique. Rétablir une véritable démocratie et de la transparence.